Compléments alimentaires, naturopathie et sport - Home naturopathie
21836
post-template-default,single,single-post,postid-21836,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.0,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2,vc_responsive
Des anneaux de traction

Compléments alimentaires, naturopathie et sport

Il est courant qu’un sportif confirmé en recherche d’amélioration de sa condition physique vienne consulter un naturopathe. Évidemment, celui-ci lui conseillera avant tout d’avoir une hygiène de vie irréprochable avec une alimentation saine et équilibrée, un sommeil de qualité et une gestion du stress optimale… Mais, de par la spécificité du sportif qui sollicite beaucoup son organisme, jusqu’à l’extrême parfois, un naturopathe pourra éventuellement conseiller à son client quelques compléments alimentaires afin de lui éviter des carences, pour optimiser le fonctionnement de l’organisme ou tout simplement pour mieux récupérer après une épreuve ou une blessure.

Voici un petit guide de compléments alimentaires intéressants pour tous les sportifs :

La Spiruline : C’est une algue d’eau douce qui existe depuis plus de 3 milliards d’années, faible en calories, sa composition nutritionnelle est exceptionnelle. Elle contient une mine de nutriments dans un très petit volume, ce qui est très pratique. Elle contient de 55 % à 70 % de protéines d’excellente qualité (proportion en acides aminés idéale avec une  digestibilité optimale). La spiruline est aussi une source exceptionnelle de caroténoïdes variés (bêta-carotène principalement, mais aussi cryptoxanthine, lutéine, zéaxanthine…). Elle fournit notamment une quantité astronomique de bêta-carotène, soit de 12 000 UI à 25 000 UI par 5 g de poudre. Elle constitue également une excellente source de fer (notamment pour les végétariens). Elle contient aussi une quantité appréciable d’acide gamma-linolénique, un acide gras insaturé de la famille des oméga-6. Enfin, elle est riche en phycocianine, un pigment bleu naturel auquel on attribue une activité antioxydante importante. Pour finir, la spiruline contient de la chlorophylle et de petites quantités de plusieurs autres minéraux très appréciables. On dit souvent de cette algue qu’elle est un « superaliment ».

 

Le Thé vert : Il contient des flavonoïdes appelés « catéchines » qui sont responsables d’un effet thermogène aidant à la fonte adipeuse. Il contient aussi de la caféine qui a également un léger effet brûle graisse. L’extrait de thé vert offre de nombreux autres bénéfices pour la santé avec notamment sa bonne teneur en antioxydants naturels de très bonne qualité. Il existe de nombreuses façons de consommer du thé vert (en extrait dans des gélules, directement en poudre comme le Matcha, ou en boisson infusée.)

 

Les Bourgeons de cassis : Le macérat de bourgeons de cassis est un des extraits de gemmothérapie les plus polyvalents. Il est bien connu pour ses puissantes vertus anti-inflammatoires qui permettent de soulager les douleurs articulaires et stimuler le métabolisme dans sa globalité. Cette plante soulage également tous les soucis de ligaments, de tendons, de tendinites…On l’appelle souvent « la plante de Dieu ».

 

Le Ginseng : Plante adaptogène, le ginseng est très utilisé par les sportifs asiatiques. Anti-oxydante, riche en ginsénosides et en tanin, cette plante renforce l’immunité et accélère la récupération après un effort. Il a été constaté qu’à partir d’un gramme par jour, le ginseng dope le système métabolique en améliorant l’endurance musculaire et la performance à l’effort.

 

Le Pollen frais : D’une densité nutritionnelle très élevée, le pollen est très riche en vitamines, minéraux, antioxydants et en protéines, ce qui fait de lui, tout comme la spiruline, un superaliment !!! Sans compter qu’il possède également des principes actifs élaborés et difficilement reproductibles (de par leurs synergies) qui peuvent se révéler très efficaces en cas de manque d’énergie, de carence en vitamines ou en minéraux, ou de troubles nerveux. Il a, en outre, des propriétés protectrices de nos cellules face aux agressions du temps ou des efforts intenses dus à des entraînements intensifs.

 

L’Eau de coco : Boisson aux multiples vertus, cette eau issue directement de la noix de coco est très riche en nutriments indispensables à notre organisme. Parmi eux, on retrouve beaucoup de minéraux dont le potassium en bonne quantité mais aussi le phosphore, et le calcium. Rafraîchissante et parfaite pour l’hydratation, c’est une boisson idéale pour les sports d’endurance car elle est riche en électrolytes facilement assimilables et elle facilite la recharge en glycogène après l’effort.

 

L’Huile de lin et l’Huile de noix : Excellentes sources d’oméga 3 végétales, ces deux huiles ont un effet anti-inflammatoire fort intéressant en période d’entraînements intenses, sans compter qu’elles sont aussi toutes les deux riches en anti-oxydants et en vitamines liposolubles. Faciles à utiliser au quotidien dans l’alimentation, ces huiles devraient intégrer les cuisines de tous les sportifs.

 

L’Huile de poisson : Cette huile possède 2 sortes d’oméga 3 qui offrent de nombreux bénéfices pour la santé en générale. Ces acides gras essentiels empêchent la dégradation musculaire, renforcent le système immunitaire et favorisent la réparation des articulations avec un effet anti-inflammatoire. Pour se complémenter en huile de poisson, il existe bien entendu des gélules vendues dans le commerce, mais n’oublions pas qu’on peut aussi consommer des sardines et du maquereaux lors de nos repas post-entraînements.

 

La Chondroïtine et la Glucosamine : Voici 2 éléments bâtisseurs indispensables à la récupération articulaire. La glucosamine, efficace comme analgésique naturel, atténue nettement les douleurs articulaires tandis que la chondroïtine accélère la réparation cellulaire au niveau des articulations. Un duo gagnant à la synergie redoutable contre les blessures.

 

La L-carnitine : C’est un acide aminé qui contribue au transport des acides gras jusqu’au cœur des cellules musculaires où ils sont brûlés pour produire de l’énergie. La recherche montre que la L-carnitine améliore la fonte adipeuse au cours de l’effort. Elle semble aussi renforcer la récupération après des séances intenses.

 

La Glutamine : Cet acide aminé a une multitude d’effets bénéfiques pour les sportifs. Avant tout, il favorise le développement musculaire en augmentant la concentration de leucine dans les fibres et en freinant la dégradation musculaire. Prise avant un entraînement, la glutamine contribue à diminuer la fatigue musculaire et elle élève le taux de GH. Elle agit aussi favorablement sur le système immunitaire et sur le système digestif, notamment sur l’intestin.

 

La Coenzyme Q10, le Zinc, le Sélénium : Ces oligo-éléments sont parfois indispensables en compléments, surtout pour les sportifs professionnels qui poussent leur corps au maximum. Ils aident dans la régulation du métabolisme des hormones, ils limitent les dégâts sur les muscles et autres tissus et aident à la récupération. Sans compter que la coenzyme Q10 contribue fortement à neutraliser les radicaux libres générés lors d’entraînements poussés. Pensez à manger des fruits de mer, des graines et noix régulièrement car ces aliments sont riches en oligo-éléments.

 

Les Probiotiques : Ces « bonnes » bactéries aident notre flore intestinale à se reconstituer, surtout après un effort long et intense (marathon, trail, triathlon…). Elles optimisent le fonctionnement de l’intestin avec un effet bénéfique sur l’absorption des nutriments. On en trouve naturellement dans les produits fermentés, notamment le kéfir et la choucroute, mais aussi en suppléments dans le commerce.

 

La Vitamine C : Antioxydants puissant, la vitamine C intervient dans un nombre incalculable de process physiologiques; elle intervient notamment dans la synthèse des hormones, des acides aminés et du collagène. Mais surtout, elle préserve l’intégrité des cellules immunitaires surtout après un gros stress ou une épreuve sportive intense. En renforçant les capillaires et autres vaisseaux sanguins, elle participe à la guérison des blessures. Enfin, elle détruit les radicaux libres générés par les efforts intenses. Naturelle ou synthétique, il semble que la vitamine C soit indispensable lors des phases d’entraînements intenses. Une alimentation riche en fruits et légumes sera nécessaire pour un apport de base en vitamine C.

 

La Vitamine D : Les recherches toutes récentes ne font que confirmer la multitude de bénéfices que peut nous apporter la vitamine D en compléments. Souvent carencés dans nos régions, chaque individu et encore plus les enfants et les sportifs devraient être supplémentés en vitamine D. Elle renforce l’absorption du calcium, elle aide à renforcer le système immunitaire et elle active directement des gènes qui peuvent accentuer la force musculaire indispensable aux sportifs. A prendre d’octobre à avril. Dès les premiers soleils, il sera utile de s’exposer au fur et à mesure pour faire le plein naturel de vitamine D jusqu’à la fin de l’été.

 

Bon entraînements !Un homme et une femme font des exercices musculaires

Pas de commentaire

Poster un commentaire